Le mot du président

par Vincent Allanic

Y aura-t-il un spectacle cette année ? Voici la question, bien légitime, à laquelle vous attendez une réponse. À l’heure d’aujourd’hui, nous ignorons de quoi sera fait l’été. La réalité est que personne ne sait lire dans l’avenir. Nous suivons de près les discussions entre les acteurs de l’événementiel et le ministère de la Culture. Plusieurs concerts tests, des expérimentations, sont prévus en mars et avril, notamment à Marseille et Paris. En découleront probablement des règles, des protocoles. 

Nous suivons l’état sanitaire du pays, peu satisfaisant. Avec le printemps, la situation s’améliora probablement. L’avancement de la vaccination donne des espoirs, tout comme des inquiétudes… Dans cette situation floue, il pourrait être confortable de laisser filer une deuxième année blanche, si cela n’avait pas de conséquences. Financièrement, Racines d’Argoat a les reins solides et, grâce aux aides perçus, l’association s’en sort sans dégât. Mais quand sera-t-il du savoir-faire ? Des bénévoles ? De nos techniciens ? De nos prestataires ? Ne risque-t-on pas un délitement ? Personne ne peut avoir de certitudes sur les conséquences d’une deuxième année blanche. Ne soyons pas inutilement pessimistes, mais chacun peut percevoir que la pente est dangereuse.

Le Conseil d’Administration prendra une décision définitive courant mai : Y aller, ou ne pas y aller ? Organiser un autre événement ? … D’ici là, nous demandons à toutes et à tous de se préparer à cette 34ème édition du Son et Lumière de Bon-Repos ! Chaque bénévole, chaque responsable, chaque figurant doit remplir son rôle et se mettre en action. Il n’y aurait rien de pire, en mai, que de refuser d’y aller parce que l’association ne serait pas en ordre de marche. Nous savons à quel point le spectacle vous manque à toutes et tous, et à quel point vous avez tous envie de vous retrouver à Bon-Repos. Alors un peu d’optimisme, et en avant marche !! Les inscriptions sont ouvertes, vous recevrez un email prochainement. Pensez aussi à recruter des forces vives !

Pour conclure, nous remercions vivement Florence et Philippe pour le travail effectué à la tête de l’association durant ces 4 dernières années, et leur contribution à son développement. Racines d’Argoat a besoin de faiseurs, ils en sont. 

À très bientôt !

Le spectacle en immersion - Saison 2019